Réaction du Cambodge contre les produits ignominieux d’AMAZON

AKP Phnom Penh, le 18 janvier 2019 —

L’Ambassade du Cambodge aux Etats-Unis a protesté contre le site Internet AMAZON qui avait mis en vente des produits ignominieux, ce qui porte gravement atteinte à l’honneur du Royaume.

« L’Ambassade royale du Cambodge aux Etats-Unis a appris avec consternation que la silhouette et/ou les photos des temples d’Angkor, notamment celles d’Angkor Wat, de Ta Phrohm, de Bayon ou de Beng Melea inscrits sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1992, bénéficiant de la protection internationale renforcée (UNESCO) depuis 2017, ont été utilisées par les fabricants comme images de produits ignominieux, parmi lesquels la housse de siège de toilette, le tapis de baignoire, le tapis contour, le couvercle de siège de toilette, les rideaux de douche, le tapis de cuisine », a dit l’ambassade dans son communiqué de presse daté d’hier.

En outre, a ajouté le communiqué, les fabricants ont utilisé de manière scandaleuse le drapeau du Royaume du Cambodge pour concevoir un ensemble de tapis de salle de bain (tapis et couvercle de siège de toilette). Tous les produits référés ont été mis en vente par AMAZON sur amazon.com et amazon.fr.

« Le Royaume du Cambodge condamne les fabricants de ces produits et a exhorté AMAZON à cesser immédiatement leur vente en retirant de ses sites Internet tous ces produits, qui portent gravement atteinte à l’honneur et au prestige du Royaume du Cambodge », a souligné la même source.

L’Ambassade royale a enregistré le 16 janvier 2019 auprès du service clientèle d’AMAZON sa protestation, a dit le communiqué, indiquant que l’ambassadeur Chum Sounry a envoyé une lettre datée du 17 janvier 2019 à l’attention du directeur général et du président d’AMAZON dans le même sens.

Le directeur général de l’Autorité nationale APSARA a également envoyé une lettre à la société pour protester contre la vente de ces produits sur les sites Internet d’AMAZON en précisant qu’« il n’est pas nécessaire d’insister sur le caractère ignoble de cet usage et que la diffusion de ces produits doivent s’arrêter rapidement », a déclaré la même source.

Par C. Nika