Les restes de Cambodgiens tués pendant le régime des Khmers rouges enregistrés et préservés

AKP Phnom Penh, le 10 janvier 2019 —

Le gouvernement royal est en train de répertorier et de préserver les restes de Cambodgiens tués sous le régime génocidaire des Khmers rouges (1975-1979).

C’est ce qu’a fait savoir récemment Voeun Vuthy, chef du Département d’archéologie et de préhistoire relevant du ministère de la Culture et des Beaux-Arts.

Les preuves, a-t-il ajouté, rehausseront la compréhension de ceux qui sapent l’esprit de la commémoration de la Journée de la victoire du 7 Janvier.

Le Département d’archéologie et de préhistoire a été chargé par le gouvernement royal d’enregistrer et de vérifier les restes des personnes tuées au cours de cette période sombre.

Jusqu’à présent, a indiqué Voeun Vuthy, plus de 100.000 identités de restes ont été répertoriées et vérifiées dans près de 200 fosses communes à travers le Cambodge.

L’équipe a utilisé une technique de conservation de haute technologie pour garantir que les restes conservés demeurent plus longtemps.

Article en khmer par Un Rithy

Article en français par C. Nika