Création d’un groupe de travail pour étudier la possibilité d’ouvrir plus de portes-frontières

AKP Phnom Penh, le 09 janvier 2019

Le ministère de l’Intérieur a décidé de mettre en place un groupe de travail pour mener des études de faisabilité sur l’ouverture de nouvelles portes frontalières, d’après la résolution du ministère rendue public hier.

Sok Phal, secrétaire d’Etat à l’Intérieur, a été nommé chef de du groupe de travail dont les principaux rôles consistent à examiner les procédures juridiques, à consulter les organismes gouvernementaux concernés, à organiser des visites sur le terrain et à négocier avec les homologues voisins.

Le groupe de travail composé de dix membres fera ensuite des rapports sur le résultat de son travail au ministre de l’Intérieur pour qu’il prenne des décisions.

Selon les statistiques du ministère, le Cambodge dispose de 82 portes avec ses voisins, dont 3 aéroports, 13 ports et 66 portes-frontières.

L’ouverture de nouvelles portes frontalières est considérée comme une mesure qui contribuera de manière significative à la promotion des échanges commerciaux et du tourisme du Cambodge avec ses voisins : le Laos, la Thaïlande et le Vietnam.

Par Chanseng