La proposition sur l’amendement de la loi sur les Partis politiques approuvée

AKP Phnom Penh, le 14 décembre 2018 —

L’Assemblée nationale (AN) du Cambodge a approuvé hier la proposition de loi sur l’amendement de la loi sur les Partis politiques sous la présidence de Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, président de l’AN.

Au total, 115 députés présents à la session parlementaire ont voté en faveur de l’amendement qui ajoute un paragraphe à l’article 45 à la demande de 87 députés la semaine dernière, stipulant que “toutes les personnes, interdites par le tribunal de faire de la politique, regagneront leurs pleins droits politiques après avoir passé la durée de l’interdiction définie par le verdict de la Cour suprême ou si ces personnes obtiennent la grâce royale de Sa Majesté le Roi proposée par le Premier ministre à la demande du ministre de l’Intérieur.”

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, a, lors de la rencontre du 12 décembre avec 17.621 ouvriers d’usines dans le district de Samrong Tong, province de Kampong Speu, souligné que l’amendement ne faisait référence à aucun Parti politique ni groupe, mais à tous les Partis politiques au Cambodge.

En vertu de la loi pénitentiaire, le Premier ministre peut demander une grâce royale à Sa Majesté le Roi pour tous les prisonniers, mais la loi sur les Partis politiques ne lui permet pas de demander une grâce royale pour les dirigeants des Partis qui sont bannis de la vie politique. Par conséquent, a-t-il ajouté, le seul choix est d’amender la loi afin d’accorder au Premier ministre le droit de demander à Sa Majesté le Roi de lever l’interdiction.

Par C. Nika