Des députés proposent de modifier la loi sur les Partis politiques

AKP Phnom Penh, le 04 décembre 2018 —

Des députés cambodgiens ont proposé d’amender la loi sur les Partis politiques afin de mieux préciser la section relative aux personnes interdites d’activités politiques par le tribunal.

C’est ce qu’on a appris d’une annonce signée hier par Leng Peng Long, secrétaire général de l’Assemblée nationale.

La proposition vise à amender l’article 45 de la loi comme suit : « Un individu empêché par un tribunal de participer à des activités politiques ne peut former aucun Parti politique ni s’affilier à aucun Parti politique ni se porter candidat pour être élu ni mener des actions pour soutenir ou s’opposer à un Parti politique quelconque. »

« L’individu restreint par le tribunal se verra attribuer tous les droits politiques après avoir achevé la période imposée dans le verdict de la Cour suprême ou lorsque le Roi du Cambodge lui attribue à nouveau ces droits à la demande du ministère de l’Intérieur, par l’intermédiaire du Premier ministre. »

Selon l’annonce, 87 députés ont proposé l’amendement, qui devrait également permettre à des personnes empêchées par une action judiciaire de pouvoir regagner leurs droits politiques complets.

Par C. Nika