Les jeunes cambodgiens doivent avoir au moins une compétence technique professionnelle

AKP Phnom Penh, le 17 juin 2019 —

« Un jeune cambodgien a au moins une compétence technique professionnelle » est l’objectif du gouvernement royal du Cambodge pour 2019-2023, alors que le pays, comme le monde entier, connaît une évolution technologique rapide.

Le secrétaire d’Etat au Travail et à la Formation professionnelle, Pich Sophoan, a souligné cet engagement lors de la cérémonie d’ouverture de la deuxième Journée nationale de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) au Centre de conférence et d’exposition Koh Pich, à Phnom Penh.

L’objectif, a-t-il ajouté, est clairement défini dans la stratégie du ministère du Travail et de la Formation professionnelle visant à moderniser le secteur afin de s’adapter à la tendance régionale et mondiale.

La technologie et l’économie mondiales ainsi que le marché du travail évoluent rapidement, notre main-d’œuvre doit donc être prête, a-t-il poursuivi, soulignant que l’évolution pourrait faire perdre certaines carrières, mais qu’elle ouvre également de nouvelles opportunités.

La célébration de la Journée nationale de l’EFTP, qui a duré deux jours, du 15 au 16 juin, faisait partie des efforts du gouvernement visant à inciter les jeunes cambodgiens à acquérir des compétences professionnelles techniques adaptées au marché émergent.

Le succès appartiendra à ceux qui ont l’initiative, travaillent dur et prêtent une haute attention au développement, a-t-il ajouté.

Dans son discours d’ouverture de la Journée nationale de l’EFTP, Pich Sophoan a encouragé le secteur privé et les organisations nationales et internationales à travailler avec le ministère du Travail et de la Formation professionnelle pour promouvoir l’enseignement technique et professionnel au Cambodge.

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre, a envoyé un message à l’occasion de la Journée nationale de l’EFTP, soulignant que le gouvernement investit beaucoup dans le développement de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels, et durant les cinq dernières années, quelque 400.000 ont participé à des programmes de formation professionnelle à travers le pays.

Environ 60% de la population cambodgienne a moins de 30 ans et on estime qu’environ 250.000 jeunes entrent sur le marché du travail chaque année.

Par C. Nika