Le PM cambodgien donne des recommandations pour accroître la confiance dans la communication numérique

AKP Siem Reap, le 12 juin 2019 —

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a donné ce matin à Siem Reap des recommandations au 16e Sommet des médias asiatiques (AMS Angkor 2019).

Les conseils visant à accroître la confiance dans la communication numérique, à maximiser ses avantages pour le développement socio-économique et à promouvoir la sécurité.

Premièrement, nous devons travailler ensemble pour promouvoir la coopération dans la région et dans le monde afin de partager des informations et des expériences en matière de développement technologique et de construire des infrastructures pour tirer parti de la révolution industrielle 4.0 et créer les opportunités du numérique.

Deuxièmement, nous devons consolider la coopération dans la lutte contre les fausses nouvelles et les cyber-crimes en diffusant de vraies nouvelles pour lutter contre les fausses nouvelles.

Troisièmement, nous devons renforcer collectivement l’application de la loi et la déontologie afin d’éviter la diffusion de fausses informations, les insultes, l’incitation à la haine, la discrimination, les conflits entre les races, les religions ainsi que l’exagération des nouvelles de leur source réelle, qui pourraient nuire à la sécurité sociale.

Quatrièmement, nous devons renforcer la coopération étroite pour résoudre les conflits de diffusion de l’information susceptibles de causer le chaos et d’avoir des répercussions sur l’utilisation de la technologie numérique.

Cinquièmement, nous devons collectivement veiller à accroître la capacité de compréhension, tant sur le plan technique que professionnel, afin de suivre le rythme des demandes du marché, de la technologie des médias et de l’évolution des événements mondiaux.

Sixièmement, nous devons transformer la radiodiffusion traditionnelle en systèmes intelligents et flexibles pour adapter la situation réelle et l’évolution de la technologie moderne à la concurrence du marché à l’ère numérique.

Septièmement, nous devons travailler ensemble pour formuler des politiques, un cadre stratégique, des lois et des règlements sur la diffusion de l’information, des normes de sécurité numériques, qui sont les facteurs clés pour la gestion de la sécurité des données, du commerce, du paiement électronique et de la sécurité Internet afin de lutter contre les fausses nouvelles et la cybercriminalité.

L’AMS Angkor 2019 a attiré environ 600 délégués, dont au moins 70 orateurs professionnels et expérimentés, venus de 42 pays.

Par C. Nika