Quelque 134 prisonniers obtiendront la grâce royale et la réduction de peine

AKP Phnom Penh, le 12 avril 2019 —

 

Au total, 134 prisonniers, dont 28 femmes, seront bénéficiés de la réduction de peine de prison et de la grâce royale pendant le prochain Nouvel An traditionnel khmer, a fait savoir Kim Santepheap, porte-parole du ministère de la Justice.

 

Ces prisonniers graciés ont été sélectionnés par le Comité national d’examen et d’évaluation de la liste des prisonniers demandant la grâce royale, parmi les 460 détenus nommés, dont 49 femmes, a-t-il indiqué.  

 

Selon Soch Sophannara, directeur général adjoint du Département général du Procureur et des Affaires pénales relevant du ministère de la Justice, le gouvernement royal du Cambodge a prêté une attention particulière aux prisonnières, en particulier celles qui laissent leurs enfants avec leur mère et aux prisonnières enceintes, malades et âgées.

La priorité accordée aux femmes, a-t-il précisé, est une pure volonté humanitaire et n’a pas du tout pour but d’encourager les crimes commis par des femmes.

Il y a actuellement 2.441 femmes détenues au Cambodge, dont 44 sont enceintes et 126 sont des détenues avec des enfants.

Au Cambodge, la grâce royale ou la réduction de la peine de prison est généralement accordée pendant de grandes fêtes comme le Nouvel An khmer, Visak Bochea (commémoration de la naissance, de l’illumination et du nirvana du Bouddha), et la Fête des Eaux.

Les détenus qualifiés pour la grâce royale sont ceux qui ont déjà servi au moins les deux tiers de leur peine, alors que ceux qualifiés pour la réduction de la peine en ont déjà servi au moins un tiers, et qui doivent bien se comporter.

Article en khmer par Bun Rith

Article en français par C. Nika