Un analyste cambodgien évalue hautement la présidence cambodgienne du Sommet de l’ASEM

AKP Phnom Penh, le 27 janvier 2020 —

Le Dr Chheang Vannarith, un intellectuel cambodgien bien connu, a récemment partagé ses commentaires avec l’AKP sur la présidence cambodgienne du 13e Sommet Asie-Europe (ASEM), espérant qu’il renforcera davantage le multilatéralisme pour une prospérité partagée et que les membres de l’ASEM pourront parvenir à un consensus dans la résolution des questions mondiales et régionales émergentes.

Le 13e Sommet de l’ASEM qui se tiendra au Cambodge en novembre prochain sera l’occasion pour les dirigeants de l’ASEAN et de l’UE de réfléchir, de sonder et d’envisager ensemble pour résoudre certains des grands problèmes du monde tels que le changement climatique, les inégalités socio-économiques, les sociétés fragmentées, l’extrémisme violent et la faible gouvernance mondiale et régionale, a déclaré le Dr Chheang Vannarith, président de l’Institut de la vision asiatique (AVI), ajoutant que l’escalade des tensions au Moyen-Orient, en particulier la confrontation militaire entre les Etats-Unis et l’Iran, et les tensions renouvelées sur la péninsule coréenne et la mer de Chine méridionale seront les sujets chauds de sécurité à discuter.

Selon le Dr Chheang Vannarith, deux mots clés qui seront abordés lors du 13e Sommet de l’ASEM sont le multilatéralisme efficace et la croissance partagée. La tâche qui attend les membres de l’ASEM est de construire une position unie contre le protectionnisme et l’unilatéralisme et de renforcer un multilatéralisme ouvert, inclusif et efficace.

En outre, a-t-il poursuivi, les Etats membres de l’ASEM doivent travailler plus étroitement ensemble pour avancer l’ordre international fondé sur des règles, assurer une part équitable de la croissance et promouvoir la justice sociale et l’inclusion. Ils devraient s’abstenir de s’immiscer dans les affaires intérieures des autres pays membres et adopter une approche prudente pour ne pas laisser les tensions ou différends bilatéraux éclipser la coopération interrégionale.

(Le Dr Chheang Vannarith, président de l’Institut de la vision asiatique)

Par C. Nika