Le troisième test sur plus de 1.000 personnes impliquées dans l’événement du 3 novembre montre un résultat négatif

AKP Phnom Penh, le 15 novembre 2020 —

L’Institut Pasteur du Cambodge a confirmé le résultat négatif du troisième test sur plus de 1.000 personnes impliquées dans l’événement du 3 novembre (visite au Cambodge du ministre hongrois des Affaires étrangères infecté).

Le résultat a été partagé par le ministère de la Santé dans un communiqué de presse rendu public ce matin.

“Le 14 novembre, le ministère de la Santé a prélevé les échantillons de 1.300 personnes en contact avec l’événement du 3 novembre. L’Institut Pasteur du Cambodge a testé 1.195 échantillons et les résultats sont tous négatifs. Les 105 échantillons restants seront testés le 15 novembre », a fait savoir la même source.

A noter que du 4 au 14 novembre, un total de 3.764 échantillons ont été testés, dont 1.741 pour le premier test, 825 pour le deuxième et 1.195 pour le troisième test, a indiqué le communiqué, ajoutant que quatre personnes d’entre eux étaient positives du COVID-19. Ils ont été déjà admis à l’hôpital de l’amitié khméro-soviétique, à Phnom Penh.

En outre, aucun nouveau cas positif ni guéri du COVID-19 n’a été signalé au Cambodge ce matin, a dit le ministère de la Santé. Donc, le total des cas confirmés dans le Royaume reste à 302, dont 187 Cambodgiens, 45 Français, 18 Chinois, 13 Malaisiens, 9 Indonésiens, 9 Américains, 6 Britanniques, 3 Vietnamiennes, 3 Canadiens, 3 Indiens, 2 Hongrois, 1 Belge, 1 Kazakhstanaise, 1 Polonais et 1 Pakistanais. Parmi eux, 289 ou 95,70% ont été déjà guéris.

Depuis le premier cas détecté dans la province de Preah Sihanouk vers fin janvier, la pandémie de COVID-19 a touché 13 provinces et Municipalité du Cambodge.

Par C. Nika