La Journée mondiale de l’alimentation 2020 célébrée avec une production alimentaire renforcée

AKP Phnom Penh, le 16 octobre 2020 —

Le ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêches (MAFF), ainsi que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (OAA) et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) se sont joints à la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation 2020.

L’événement a eu lieu ce matin dans le district de Sotr Nikum, province de Siem Reap, sous la présidence de Veng Sakhon, ministre du MAFF ; le représentant de l’OAA, Alexandre Huynh ; et la représentante du PAM, Mme Claire Conan, avec la participation de fonctionnaires, de représentants d’agriculteurs et de coopératives agricoles.

S’exprimant à cette occasion, Veng Sakhon a affirmé que le Cambodge avait réduit les risques pour la santé grâce à la gestion de la sécurité alimentaire du gouvernement royal, mais les risques sur l’économie étaient toujours élevés dans ce contexte de crise du COVID-19 qui avait affecté la sécurité alimentaire et la nutrition.

« Le COVID-19 a affecté directement et indirectement la sécurité alimentaire et la nutrition. Nous devons donc collaborer pour ‘produire de la nourriture pour l’humanité’ et ne pas négliger le ‘maintien de la durabilité de la planète’’ car le sol est le fondement de toutes les vies sur terre, et contribue à atténuer la crise causée par les changements climatiques qui ont des impacts sur plus de 250 millions de personnes », a-t-il dit.

Le représentant de l’OAA a, pour sa part, affirmé qu’en raison de l’impact de la pandémie du COVID-19 sur l’économie, de nombreuses personnes avaient perdu leur emploi et leurs revenus, ce qui rendait plus difficile l’accès des ménages vulnérables à la nourriture. En outre, a-t-il poursuivi, la sécheresse au début de la saison des pluies et les crues soudaines actuelles constituent une autre menace pour l’agriculture et la sécurité alimentaire au Cambodge.

L’OAA collabore avec le MAFF et d’autres ministères concernés ainsi qu’avec les agriculteurs et les institutions publiques et privées pour renforcer le secteur agricole, moderniser et changer les produits agricoles, les chaînes de production, les prix des denrées alimentaires et préserver les ressources naturelles, a ajouté Alexander Huynh.

De son côté, Mme Claire Conan a souligné que le PAM au Cambodge augmentait la quantité de nourriture qu’il produisait auprès des petits agriculteurs dans le cadre de ses programmes d’alimentation scolaire. « Nous sommes ravis de le faire en partenariat avec le MAFF et l’OAA », a-t-elle dit.

(Photo: MAFF)

Par C. Nika