Le Cambodge et le PNUD signent un mémorandum de coopération sur l’innovation inclusive des services publics

AKP Phnom Penh, le 22 juillet 2020 —

Le ministère de la Fonction publique et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont signé hier, à Phnom Penh, un mémorandum d’entente pour ouvrir un nouveau chapitre de coopération entre les deux institutions sur la réforme de l’administration publique et l’innovation inclusive des services publics.

Prum Sokha, ministre de la Fonction publique, et Nick Beresford, représentant du PNUD au Cambodge, étaient les signataires.

Selon un communiqué de presse du PNUD, le mémorandum marque la première année de coopération entre le ministère et le PNUD. Par le biais de ses laboratoires d’accélération, le PNUD est fermement résolu à travailler avec le ministère pour apporter des changements à long terme dans quatre domaines : création d’un fonds d’innovation dans le secteur public, élaboration d’un programme scolaire sur l’innovation dans le secteur public pour l’Ecole royale d’Administration, le rehaussement de la prestation des services publics grâce à la technologie numérique et l’innovation de manière inclusive dans l’administration publique, et l’amélioration des procédures de la prestation de certains services publics prioritaires.

Prum Sokha a, à cette occasion, rappelé l’histoire de la coopération entre le ministère et le PNUD dans l’établissement de la base de l’actuelle administration publique et a mis l’accent sur la poursuite de la coopération entre les deux institutions en vue de réaliser l’objectif commun, c’est-à-dire le renforcement de la bonne gouvernance, de l’Etat de droit et du développement durable et inclusif au moment où le Cambodge et les autres pays du monde font face aux impacts causés par la pandémie de COVID-19.

Pour sa part, Nick Beresford a dit que l’innovation dans le secteur public devait aller au-delà de l’apprentissage de nouvelles méthodes/nouveaux outils. « Nous devons comprendre comment créer l’environnement approprié et prêter attention aux attitudes et aux compétences qui alimentent l’innovation », a-t-il souligné.

(Photo: PNUD)

Par C. Nika