Le Cambodge commémore la Journée nationale à la mémoire des victimes du régime des Khmers rouges

AKP Phnom Penh, le 20 mai 2020 —

Le Cambodge marque aujourd’hui la Journée nationale à la mémoire des victimes du régime des Khmers rouges de 1975 à 1979.
Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a, à cette occasion, adressé un message à ses compatriotes, rappelant l’objectif de la commémoration de la Journée et les appelant à contribuer au maintien de la paix et à la prévention du retour de la guerre et du régime génocidaire.

« Aujourd’hui, c’est la Journée nationale à la mémoire des victimes du régime des Khmers rouges (20 mai). Le peuple cambodgien ne peut pas oublier le Kampuchéa démocratique ou le régime de génocide de Pol Pot (17 avril 1975 – 6 janvier 1979) qui est un régime brutal et sombre », a écrit le Premier ministre dans un message de Facebook ce matin.

Il s’agit d’une occasion de commémorer les âmes de plus de 3 millions de victimes qui ont perdu la vie sous le régime de Pol Pot, a-t-il souligné.

La majorité des Cambodgiens connaissent bien la tragédie amère de près de trois décennies de guerre civile et de larmes, de massacres, de destruction, d’expulsions forcées et de travaux forcés sans repos, sans médicaments, pas assez de nourriture, pas de liberté, ni démocratie, voire le droit à la vie, un droit fondamental depuis la naissance, a ajouté Samdech Techo Hun Sèn.

Le chef du gouvernement royal a appelé ses compatriotes à prendre part au maintien de la paix qui offre des opportunités à leurs propres familles, communautés et à la nation de se développer davantage.

En général, des cérémonies religieuses ont lieu à travers le pays le 20 mai pour dédier à l’âme des victimes, mais elles ont été reportées cette année à cause de la pandémie de COVID-19.

(Photo: Page Facebook du PM)

Par C. Nika