Tous les rassemblements religieux interdits pour empêcher la propagation massive de COVID-19

AKP Phnom Penh, le 17 mars 2020 —

Toutes sortes de rassemblements religieux à travers le pays doivent être reportés à partir d’aujourd’hui, selon une lettre du ministère de la Santé au ministre des Cultes et des Affaires religieuses et aux gouverneurs municipaux et provinciaux, rendue publique ce soir.

Cette décision vise à empêcher la propagation massive de COVID-19 au Cambodge, où le nombre de cas confirmés a doublé aujourd’hui, à 24.

La lettre signée par Mâm Bunheng, ministre de la Santé, a souligné qu’avec l’accord en principe du Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, tous les rassemblements de masse à des fins religieuses dans tout le pays doivent être suspendus du 17 mars 2020 jusqu’à ce que la situation s’améliore.

Plus tôt dans la même journée, le Cambodge a décidé de fermer tous les KTV et cinémas afin de contenir la contamination par COVID-19.

Sur les 24 cas confirmés de COVID-19 au Cambodge, 16 sont des Cambodgiens, 3 Britanniques, 2 Français, un Canadien, un Belge et un Chinois qui a été déjà guéri avec succès. 7 cas ont été trouvés à Phnom Penh, 4 à Battambang, 3 à Kampong Cham, 2 dans chacune des provinces de Preah Vihear, Banteay Meanchey et Kampong Chhnang, et 1 dans chacune des provinces de Preah Sihanouk, Siem Reap, Kampot et Thbong Khmum.

Tous les cas confirmés au Cambodge sont des cas importés, à l’exception de celui de Siem Reap qui était en contact direct avec un homme infecté japonais, a affirmé le ministère de la Santé.

D’après l’Organisation mondiale de la santé, il y a maintenant 168.019 cas confirmés de COVID-19 avec 6.610 morts dans 148 pays et territoires.

Par C. Nika