PM cambodgien : La politique Gagnant-Gagnant mise en place sans ordre extérieur

AKP Phnom Penh, le 27 mai 2019 —

La politique Gagnant-Gagnant, qui a mis fin à la guerre civile de plus de 30 ans au Cambodge, a été avancée sans aide ni ordre extérieur. 

« Le Royaume du Cambodge a connu la paix et la réconciliation pour la première fois dans son histoire à la fin de 1998. La guerre, qui a duré plus de 30 ans, a pris fin lorsque les Khmers rouges ont fait défection et ont rejoint le gouvernement légitime. C’est le résultat de la politique Gagnant-Gagnant avancée par nous-mêmes, sans ordre ni aide extérieurs », a déclaré le Premier ministre cambodgien, Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, lors de la 75e Session de la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) à Bangkok, en Thaïlande, ce matin. 

Le chef du gouvernement royal a souligné que la politique Gagnant-Gagnant comprenait trois éléments clés : garantir à tous le droit à la vie ; assurer à tous des emplois et des carrières permettant de vivre décemment ; et assurer la protection de tous leurs avoirs. En conséquence, a-t-il ajouté, la guerre et les conflits armés étaient complètement terminés ; et le Cambodge pourrait résoudre toutes sortes de problèmes sur la base de la confiance instaurée entre les khmers, ce qui a apporté la paix profondément enracinée dans la société nationale depuis 20 ans. 

Samdech Techo Hun Sèn a également insisté sur l’importance de la paix, affirmant qu’il s’agit de la principale et de la plus importante condition préalable à l’édification de la base économique et du développement social. Sur cette base, le Cambodge a enregistré une forte croissance économique de 7,7% par an au cours des deux dernières décennies et est devenu l’un des pays de rapide croissance du monde. Le Royaume est passé de pays à faible revenu à pays à revenu moyen de la tranche inférieure en 2015. Le taux de pauvreté au Cambodge a continué de tomber, de 53% en 2004 à 13,5% en 2014 et, selon les estimations, autour de 10% actuellement. Les secteurs de la santé et de l’éducation ont fait des progrès remarquables, même si le gouvernement doit régler certains problèmes. 

Avec cette formidable réalisation, le Cambodge a l’ambition de regagner la fierté nationale en se transformant en pays à revenu moyen de la tranche supérieure en 2030 et en pays à revenu élevé en 2050, a souligné Samdech Techo Premier ministre. 

Par C. Nika