PM: La perte de TSA n’affectera pas beaucoup le Cambodge

AKP Phnom Penh, le 15 février 2019 —

 

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a affirmé que la suspension des préférences tarifaires « Tout sauf les armes » (TSA) de l’Union européenne n’affecterait pas beaucoup le Cambodge.

 

Au cours de la clôture de la Réunion annuelle du ministère de l’Intérieur tenue hier après-midi à Phnom Penh, Samdech Techo Hun Sèn a dit qu’il faudrait 18 mois à l’UE pour décider de suspendre ou non le régime TSA au Cambodge.

 

« Nous ne mourrons ni deviendrons riches même si nous continuons à avoir ou perdons TSA. La perte de TSA n’est qu’une question de temps », a précisé le chef du gouvernement cambodgien, ajoutant : « En affaires, payer des impôts est inévitable, mais nous avons la dignité et la stabilité. Par conséquent, nous devons trouver tous les moyens de rendre notre économie plus compétitive. »

 

« Tous les ouvriers, si vous avez toujours un emploi avec un revenu décent, ne vous inquiétez pas de ce que disent les autres. Tous les fonctionnaires, les membres des forces armées et les retraités, si vous touchez toujours votre salaire toutes les deux semaines, ne vous inquiétez pas de ce que disent les autres », a-t-il souligné.

 

Samdech Techo Hun Sèn a également appelé à davantage de réformes internes tout en développant l’amitié étrangère dans un esprit indépendant et neutre. En ce sens, le Premier ministre a affirmé poursuivre ses bonnes relations avec tous les pays de l’Union européenne.

 

« La question de TSA n’est pas un obstacle aux relations entre État et État et entre communauté et communauté. Le Cambodge travaillera avec d’autres pays membres de l’ASEAN pour poursuivre les négociations sur l’accord de libre-échange ASEAN-Union européenne », a-t-il dit, indiquant que le Cambodge continuera à discuter avec ses partenaires européens sur les thèmes et le processus de l’ASEM 2020 qui sera accueilli par le Royaume.

 

Samdech Techo Hun Sèn a, par ailleurs, lancé un appel au monde des affaires de l’Union européenne au Cambodge pour qu’il poursuive normalement ses activités. « J’aimerais saisir cette occasion pour parler à des centaines d’entreprises européennes investissant au Cambodge. Continuez vos affaires et restez avec joie et paix », a déclaré le Premier ministre, réaffirmant l’engagement du gouvernement royal à améliorer encore davantage l’atmosphère des investissements tout en maintenant la paix et la stabilité politique dans le pays.

 

Par C. Nika