Samdech Hun Sèn : Le Cambodge souhaite établir des relations amicales avec tous les pays

AKP Phnom Penh, le 19 novembre 2018 —

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier Ministre du Royaume du Cambodge, a réaffirmé la détermination du Royaume à nouer des relations amicales avec d’autres pays.

« Nous voulons établir des liens d’amitié avec tous les pays du monde », a souligné le chef du gouvernement royal, cité par le ministre de l’Information, Khieu Kanharith, lors d’une Réunion du Conseil des ministres tenue ce matin au Palais de la Paix, à Phnom Penh.

«​​ Est-il nécessaire pour le Cambodge de violer sa propre Constitution pour autoriser une base militaire étrangère sur son territoire? Le Cambodge a besoin de soldats étrangers pour combattre avec qui? », s’est-il interrogé, précisant : « Je n’ai pas besoin d’étrangers pour se battre sur le territoire cambodgien comme dans le passé, ni pour utiliser le Cambodge comme un terrain d’essai d’idéologies ni d’armes. »

Samdech Techo Premier ministre a poursuivi que les forces armées cambodgiennes ne participeraient à aucune opération militaire avec aucun pays, à l’exception des opérations de maintien de la paix sous l’égide de l’ONU.

A rappeler que le 17 novembre dernier, le porte-parole du ministère cambodgien de la Défense nationale a rendu public une déclaration rejetant l’article sans fondement d’Asia Times selon lequel un pays étranger voulait utiliser le territoire cambodgien comme base militaire et comme port pour les navires de guerre et que le Cambodge était au centre de la guerre froide entre la Chine et les Etats-Unis.

« Ce sont de fausses nouvelles créées par des groupes étrangers mal intentionnés qui ont tenté d’inciter, de semer la confusion parmi le public national et international et de détruire l’indépendance, la neutralité permanente du Cambodge », a souligné la Déclaration.

Le Cambodge est un Etat indépendant, neutre en permanence et non aligné, comme le stipule le nouvel article 53 de la Constitution, a déclaré la même source, ajoutant que le gouvernement royal du Cambodge a maintenu la paix pour le peuple et a empêché toute tentation de ramener le pays à la guerre, afin de poursuivre le développement national.

Par C. Nika