Le PM cambodgien demande à deux ministères de régler les plaintes contre les syndicats

AKP Phnom Penh, le 07 novembre 2018 —

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a ordonné aux ministères du Travail et de la Justice de régler les plaintes ou les procédures judiciaires contre les syndicats afin qu’ils puissent travailler pleinement sans pression juridique.

Au cours de sa rencontre ce matin avec plus de 23.000 ouvriers et employés de 20 usines et entreprises dans la province de Takéo, Samdech Techo Hun Sèn a demandé à Ith Samheng, ministre du Travail et de la Formation professionnelle et à Ang Vong Vathana, ministre de la Justice de travailler sur cette question. « Demandez au tribunal d’examiner ces cas, que les accusations contre les syndicats ne soient pas entendues ou soient retirées ou suspendues. C’est l’ouverture pour la liberté syndicale pour que les syndicats puissent travailler pleinement au Cambodge », a-t-il souligné.

Quoi qu’il en soit, ce compromis ne couvre pas les infractions pénales, a précisé Samdech Techo Hun Sèn, ajoutant qu’il ne s’agit pas d’une pression exercée contre les syndicats et les ONG.

A noter qu’il existe actuellement environ 3.300 syndicats au Cambodge.

Par C. Nika