Le Cambodge augmentera les occasions pour la grâce royale

AKP Phnom Penh, le 04 octobre 2018 —

Sur la base humanitaire, le Cambodge a multiplié les occasions, parmi lesquelles l’actuelle Fête de Pchum Ben, une des plus grandes fêtes traditionnelles du pays, pour accorder la grâce royale à des prisonniers.

C’est ce qu’a fait savoir le porte-parole du ministère de la Justice, Chin Malin, ajoutant que le ministère est en train d’examiner les demandes de 319 prisonniers concernant la grâce royale accordée pendant la Fête de Pchum Ben.

Dans le passé, la grâce royale n’a été accordée que trois fois par an : le Nouvel An khmer, Visak Bochea et la Fête des Eaux.

D’après Chin Malin, en plus de Pchum Ben, les prisonniers pourront aussi obtenir la grâce royale pendant la fête de l’indépendance, ainsi que d’autres occasions spéciales.

Ayant servi les deux tiers de leur peine, les prisonniers peuvent demander un pardon total, mais pour ceux qui purgent leur peine d’emprisonnement moins que cela, ils peuvent demander une réduction de la peine, a-t-il précisé.

Le porte-parole a ajouté que les détenus ayant un bon comportement, en particulier les femmes enceintes, les femmes ayant des enfants, les détenus âgés, étaient examinés pour la grâce royale, et que cela s’appliquait aux 20 prisons et quatre centres correctionnels du Cambodge.

A noter que le résultat de l’examen des demandes des 319 par un comité dirigé par le ministre de la Justice, Ang Vong Vathana, sera soumis au Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn qui demandera ensuite à Sa Majesté le Roi pour la grâce royale.

Par C. Nika