Sa Majesté le Roi exprime ses condoléances suite au décès du Dr Beat Richner

AKP Phnom Penh, le 13 septembre 2018 —

Sa Majesté Preah Bat Samdech Preah Boromneath Norodom Sihamoni, Roi du Cambodge, a adressé hier à Pékin, en Chine, un message de condoléances au Dr Iur René Schwartzenbach, président de la Fondation Kantha Bopha, suite au décès du Dr Beat Richner.

« C’est avec une infinie tristesse que j’apprends la disparition du Docteur Beat Richner, Fondateur des hôpitaux Kantha Bopha », a dit le monarque dans son message.

« Feu le Docteur Beat Richner était un grand Humanitaire du Cambodge. Il n’avait cessé depuis vingt-six années d’apporter de précieux soins médicaux et chirurgicaux aux enfants khmers. Il était très sûrement l’un des plus grands pédiatres du Cambodge et, à ce titre, il suscitait le respect, l’admiration et la considération du peuple cambodgien », a souligné Sa Majesté le Roi.

Son immense œuvre humanitaire était, a-t-il ajouté, appréciée de tous et ses hôpitaux Kantha Bopha à Phnom Penh et à Siem Reap resteront pour chacun un modèle exceptionnel.

« Je rends hommage au Docteur Beat Richner, grand et fidèle ami du Royaume du Cambodge et de son peuple. Je présente mes très sincères condoléances à vous-même, à la famille et aux amis de l’illustre défunt », a dit le souverain cambodgien.

Le Dr Med. Beat Richner a été décerné de Moha Kanthaphoan Ekareach Cheat du Royaume du Cambodge, une haute distinction honorifique, à titre posthume par Sa Majesté le Roi du Cambodge.

Le Dr Med. Beat Richner est décédé à l’âge de 71 ans dans sa ville natale de Zurich, en Suisse, le 9 septembre 2018 à 2h45 du matin (heure locale de Zurich).

Atteint d’une maladie grave, il a du démissionner de son poste de président des pédiatries Kantha Bopha et Jayavarman VII et est retourné à son pays, la Suisse, en 2017.

A noter que la première pédiatrie Kantha Bopha s’est ouverte le 22 septembre 1992, la deuxième en octobre 1996, la troisième en mai 1999, la quatrième en décembre 2005 et la dernière en décembre 2007.

Les quatre pédiatries Kantha Bopha de Phnom Penh et la pédiatrie Jayavarman VII de Siem Reap sont soutenues par les gouvernements cambodgien et suisse ainsi que de nombreux gens charitables locaux et étrangers.

Par C. Nika