L’ancien chef de l’’opposition libéré

AKP Phnom Penh, le 10 septembre 2018 —

Kem Sokha, président du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), dissous, a été libéré sous caution tôt ce matin, selon un mandat de libération délivré par la Cour de première instance de Phnom Penh.

Kem Sokha était accusé de complot avec un pouvoir étranger pour nuire à la nation et a été arrêté le 3 septembre 2017 à 00h35.

Son arrestation s’est faite en basant sur un clip vidéo diffusé par la chaîne Cambodian Broadcasting Network (CBN), basée en Australie, et d’autres preuves recueillies par les autorités compétentes qui ont prouvé clairement le complot entre Kem Sokha et ses complices avec un pouvoir étranger, qui nuit au Royaume du Cambodge.

Le complot est un acte de trahison stipulé et punissable en vertu de l’Article 443 (Conspiration avec une puissance étrangère) du Code pénal du Royaume du Cambodge.

Par C. Nika