Le Cambodge et la Thaïlande se déterminent à renforcer leur coopération dans le contrôle des drogues

AKP Phnom Penh, le 04 septembre 2018 —

Le Cambodge et la Thaïlande se sont engagés à renforcer leur coopération en matière de contrôle des drogues et de répression du trafic transfrontalier des drogues en vue de promouvoir le développement durable le long de la frontière commune.

L’engagement a été pris par les deux parties pendant la 12e Réunion bilatérale Cambodge-Thaïlande sur la coopération dans le contrôle des drogues, tenue le 4 septembre dans la province de Siem Reap.

La Réunion était coprésidée par le général Meas Virith, secrétaire général de l’Autorité nationale de lutte contre la drogue du Cambodge et Sirinya Sitdhichai, secrétaire général du Conseil de contrôle des stupéfiants de la Thaïlande (NCB).

S’adressant à cette occasion, le général Meas Virith a exprimé son inquiétude face à la situation de drogue, devenue de plus en plus complexe ces dernières années.

Le Cambodge reste un transit pour le trafic de drogue d’Amérique du Sud, d’Afrique, du Triangle d’Or et du Croissant d’Or, a-t-il souligné.

Le général Meas Virith a aussi mis l’accent sur les efforts du gouvernement royal du Cambodge dans la lutte contre la drogue et sur sa contribution avec les autres pays de la région au maintien de la paix et de l’ordre social et à la promotion du développement durable, notamment le long de la frontière commune avec la Thaïlande.

Il a, par ailleurs, remercié le NCB de son soutien aux activités de lutte contre la drogue au Cambodge en 2017-2018 à travers l’assistance financière, la formation des ressources humaines, le renforcement des laboratoires, etc.

Pour sa part, Sirinya Sitdhichai a partagé la même préoccupation que son homologue cambodgien et a soulevé les défis auxquels la partie thaïlandaise a dû faire face dans la lutte contre la drogue.

A noter qu’au cours des huit premiers mois de cette année, les autorités compétentes cambodgiennes ont réprimé 5.145 cas de drogue, arrêtant quelque 10.200 personnes (831 femmes), dont 213 étrangers de 15 nationalités. Plus de 487 kg et 1.045 paquets de stupéfiants différents, plus de 38 kg et 132.175 plants de cannabis, 59 voitures, 1.258 motos, 3.322 téléphones portables, etc. ont été saisis durant cette période.

Article en khmer par Khuth Sao

Article en français par C. Nika