Le Cambodge remporte le concours d’écriture de la MRC

AKP Phnom Penh, le 26 juillet 2018 —

Deux Cambodgiens ont remporté les première et quatrième places d’un concours d’écriture organisé par la Commission du Mékong (MRC) pour célébrer la valeur et les ressources partagées du Mékong et sensibiliser à l’importance de la planification et de la gestion coordonnées de ce bassin.

La cérémonie de remise des prix a eu lieu mardi à Vientiane, au Laos, a indiqué la MRC dans un communiqué de presse.

D’après la même source, les gagnants du concours d’écriture sont cinq citoyens du Mékong sélectionnés parmi un groupe de plus de 300 écrivains ayant participé à la compétition, qui avait posé la question : « Que signifie le Mékong pour vous? ». Les ressortissants cambodgiens ont obtenu les premier et quatrième prix, gagnant respectivement 300 et 50 dollars. Les citoyens du Mékong originaires de Thaïlande, du Viet Nam et de la République démocratique populaire lao se sont classés respectivement deuxième, troisième et cinquième, gagnant chacun 50 dollars. Sept autres ont été récompensés et ont obtenu des certificats de reconnaissance.

« Le Mékong est une source de vie, un charme magique. Il nourrit des millions de bouches et ne peut être soutenu que par le rôle de l’organisation comme la MRC », a déclaré Uy Lim Ung, étudiante de l’Institut des langues étrangères du Cambodge, qui a remporté le premier prix.

Pham Tuan Phan, directeur général de la MRC, a affirmé être impressionné par la valeur que les participants accordaient au Mékong et par la forte relation qu’ils entretenaient avec le fleuve, soulignant : « Cela nous motive et nous dit pourquoi notre coopération est importante pour protéger et développer le fleuve de manière responsable […].»

A noter que le concours d’écriture, qui s’est déroulé au début de cette année, était ouvert aux habitants de tous les âges du Cambodge, de la République démocratique populaire lao, de la Thaïlande et du Viet Nam. Il visait à célébrer la Journée du Mékong, le jour où l’Accord du Mékong a été signé en 1995, et à rehausser les connaissances sur l’importance de la planification et de la gestion coordonnées du bassin du Mékong. Les participants ont été invités à soumettre un texte ne dépassant pas 60 mots en anglais ou dans leur langue maternelle.

Il s’agit du premier concours régional d’écriture organisé par la MRC suite à son premier concours de photos tenu à la fin de l’année dernière et auquel ont participé 165 photographes amateurs.

Par C. Nika