Le Cambodge commémore l’enregistrement des Temples de Preah Vihear et Sambor Prei Kuk sur la Liste du patrimoine mondial

AKP Phnom Penh, le 15 juillet 2018 —

Quelque 10.000 Cambodgiens, en particulier les jeunes, se sont rassemblés ce soir au Stade national olympique, à Phnom Penh, pour célébrer le 10e anniversaire et le 1er anniversaire de l’enregistrement des Temples de Preah Vihear et Sambor Prey Kuk sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cet événement a été présidé par Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, et de son épouse Samdech Kittiprittbandit Bun Rany Hun Sèn avec la participation de nombreux officiels de haut rang et des ambassadeurs étrangers accrédités au Cambodge.

A cette occasion, le Premier ministre a souligné l’attention du gouvernement royal du Cambodge (GRC) dans la préservation et le rehaussement du patrimoine national et a souhaité un soutien continu de tous ses compatriotes aux lignes politiques du GRC, en particulier à celles sur la conservation de tous les anciens temples.

Samdech Techo Hun Sèn a, en outre, réaffirmé la poursuite de la politique d’établir une frontière de paix, d’amitié, de coopération et de développement avec les pays voisins et a rappelé les efforts de feu Samdech Vibol Panha Sok An, ancien vice-Premier ministre et ministre du Conseil des ministres, et de Mme Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts pour l’inscription respective des Temples de Preah Vihear et Sambor Prei Kuk sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Des représentations artistiques ont été organisées et des feux d’artifice ont été tirés pour rendre l’événement plus solennel.

Ce matin, la commémoration a également eu lieu dans les provinces de Preah Vihear et de Kampong Thom.

A noter que le Temple sacré Preah Vihear du 11e siècle a été enregistré comme un patrimoine mondial le 7 juillet 2008, lors de la 32e session du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO tenue à Québec, au Canada. Dédié à Shiva, le temple se trouve dans la commune de Sra-èm, district de Chorm Ksan, province de Preah Vihear au bord d’un plateau qui domine la plaine du Cambodge. Composé d’une série de sanctuaires reliés par un système de chaussées et d’escaliers s’étendant sur un axe de 800 m, ce site est exceptionnel pour son architecture, adaptée à la fois aux contraintes naturelles du site et aux fonctions religieuses du temple, ainsi que pour la qualité des ornementations de pierre sculptée.

Pour sa part, le Temple de Sambor Prei Kuk, un groupe de temples anciens khmers, est devenu nouveau Site du patrimoine mondial le 8 juillet dernier lors de la 41e Session du Comité du patrimoine mondial tenue à Cracovie, en Pologne. Ce site culturel, historique et archéologique bien connu du Cambodge se situe dans le village de Sambo, commune de Sambo, district de Prasat Sambo, province de Kampong Thom, sur une surperficie de 3.000 hectares dans la forêt, à environ 30 km de la ville provinciale.

Avec les deux temples sacrés, le Cambodge compte jusqu’à présent sept patrimoines enregistrés par l’UNESCO. Le site historique d’Angkor a été inscrit comme un patrimoine mondial en 1992 ; la danse Preah Reach Troap (Ballet royal) et Lakhon Sbèk Thom (grand théâtre d’ombres) ont été proclamés chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité, respectivement en 2003 et 2005 ; Teanh Prot (tir à corde), un jeu récréatif populaire, a été reconnu comme un patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2015 ; et Chapei Dang Veng, un instrument de musique khmer, a été inscrit en 2016 sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente de l’UNESCO.

(Temple de Preah Vihear)

(Temple de Sambor Prey Kuk)

Par C. Nika