Le Premier ministre rappelle aux jeunes ce qu’ils devraient faire et ne pas faire le jour de la Saint-Valentin

AKP Phnom Penh, le 14 février 2019 —

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a rappelé aux jeunes, par le biais de sa page Facebook, ce qu’ils devraient faire et ne pas faire le jour de la Saint-Valentin afin d’éviter tout acte violant la tradition et les coutumes.

« Si nous parlons d’aujourd’hui utilisant le calendrier lunaire, personne n’y sera peut-être intéressé, mais si nous disons que c’est le 14 février, cela suscitera peut-être l’intérêt de nombreuses personnes, et même certains ont déjà fixé leur programme », a dit le chef du gouvernement royal ce matin.

« Aujourd’hui, je ne veux parler d’aucune question politique, mais je voudrais dire aux jeunes qu’ils savent déjà ce qu’ils devraient et ne devraient pas faire, en particulier le jour de la Saint-Valentin. Je ne veux pas s’ingérer dans les affaires des jeunes. […] J’ai aussi traversé la jeunesse. Je connais le sentiment quand nous rencontrons notre amour. A mon époque, nous étions en temps de guerre, même si nous étions amoureux l’un de l’autre, nous nous respections, nous respections notre tradition et nous nous sommes battus ensemble jusqu’à ce que nous devenions un couple doté d’une reconnaissance sociale », a-t-il ajouté.

Samdech Techo Hun Sèn a poursuivi qu’il avait lu un article d’un chercheur en sciences sociales indiquant que les jeunes étaient maintenant plus matures que lors des précédentes célébrations de la Saint-Valentin, c’est-à-dire que la plupart d’entre eux ne se sont pas comportés contrairement à la tradition khmère.

« Cette étude m’a rendu heureux. Je veux toujours vous voir vivre dans le bonheur, et le bonheur naît de la constitution d’une famille conformément à la loi, aux coutumes et aux traditions khmères », a-t-il souligné.

Par C. Nika