Les porte-parole du Parti au pouvoir rejettent une déclaration partagée par Sam Rainsy

AKP Phnom Penh, le 08 février 2019 —

Un porte-parole du Parti du Peuple Cambodgien (PPC), Parti au pouvoir, a rejeté une déclaration partagée sur ses réseaux sociaux par Sam Rainsy, ancien président du Parti de l’opposition.

« Au cours des 28 dernières minutes, la page de Sam Rainsy a utilisé un faux article comme déclaration du PPC. Le PPC voudrait le rejeter complètement », a annoncé Sous Yara, porte-parole du PPC, via Fresh News.

Cette fausse déclaration portant le logo du PPC a été distribuée dans le but d’inciter et de diviser le PPC en attaquant Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, et en déformant l’information disant que les membres du PPC et les forces armées saluent le retour de Sam Rainsy qui fait l’objet de différents mandats d’arrêt.

En même temps, Sok Eysan, un autre porte-parole du PPC, a aussi commenté sur son Telegram, soulignant que Sam Rainsy a utilisé une tactique ancienne et inutile pour confondre les opinions nationales et internationales, en particulier pour créer une division interne du PPC.

« […]. S’il sait que beaucoup de gens attendent son retour, pourquoi ne revient-il pas? […] Il n’ose pas rentrer, seulement crie de l’étranger, c’est donc un mensonge, une arnaque », a déclaré Sok Eysan.

A noter que Sam Rainsy, en auto exile, a, le 17 juillet 2012, cofondé le Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), dissous en novembre 2017, et en a démissionné le 11 février 2017. Il a passé presque toute sa carrière politique à l’étranger en exil volontaire pour éviter les peines de prison.

Par C. Nika