Cambodge-Vietnam: 10e Conférence sur la coopération et le développement des provinces frontalières

AKP Phnom Penh, le 11 janvier 2019 —

La séance plénière de la 10e Conférence sur la coopération et le développement des provinces frontalières Cambodge-Vietnam a eu lieu le 10 janvier à Ho Chi Minh-Ville, au Vietnam.

Elle a été co-présidée par le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur du Cambodge, Samdech Kralahom Sâr Khéng, et le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Pham Binh Minh.

Selon l’Agence vietnamienne d’information (AVI), l’événement a vu la participation de plus de 200 dirigeants et officiels de différents ministères et organes centraux, outre des représentants des zones militaires et des provinces frontalières des deux pays.

Dans son discours d’ouverture, le vice-Premier ministre vietnamien a déclaré que cette conférence visait à trouver de nouvelles opportunités de coopération pour garantir la sécurité et promouvoir le développement des provinces frontalières du Vietnam et du Cambodge, contribuant aux relations bilatérales.

D’après lui, avec 1.137 km de ligne frontalière en commun, la coopération entre les provinces limitrophes Vietnam-Cambodge retient une attention particulière des dirigeants des deux pays.

Depuis la 9e Conférence en 2017 à Phnom Penh, la coopération entre les ministères, les secteurs, les organes centraux ainsi que les relations entre les provinces frontalières des deux pays ont abouti à des résultats positifs.

Les provinces frontalières ont régulièrement échangé des délégations de divers échelons, se sont entraidées dans le développement économique, la construction d’infrastructures, la santé, l’éducation, le bien-être social… Elles ont également coopéré dans la gestion frontalière et ont accompli 84% des travaux de délimitation et de bornage de la frontière terrestre.

Pour sa part, Samdech Sâr Khéng a tenu en haute estime les efforts des provinces frontalières dans la réalisation du plan de coopération conclu lors de la 9e Conférence tenue en 2017.

Pourtant, selon lui, il y a encore beaucoup de choses à faire pour l’intérêt des habitants vivant le long de la frontière commune.

Les deux parties ont exprimé leur volonté d’approfondir les liens économiques bilatéraux, de signer rapidement un accord sur le commerce frontalier, d’augmenter les investissements pour mieux soutenir les provinces frontalières…

Les organes compétents des deux pays et les provinces frontalières se sont engagés à poursuivre leurs efforts afin d’atteindre les objectifs fixés. Ils accorderont la priorité aux domaines de l’agriculture, de l’énergie, du tourisme, de la culture, de la délimitation et du bornage de la frontière.

Un rapport et un communiqué conjoint ont été adoptés lors de cette 10e Conférence.

Par C. Nika